Vous êtes ici : Accueil  > Documentation  > Patrimoine documentaire

Patrimoine documentaire

Les bibliothèques de l’Université Montpellier 1 conservent un patrimoine exceptionnel, dans les bibliothèques de droit et pharmacie mais surtout à la Bibliothèque Universitaire de Médecine, qui a en outre la responsabilité de la conservation du Musée Atger.

La Bibliothèque Universitaire de médecine

Les collections patrimoniales de la BU de médecine

Du Roman de la Rose à la Description de l'Egypte, les collections patrimoniales dépassent largement le cadre médical.Gabriel Prunelle, médecin et bibliothécaire mandaté par Chaptal sous le Consulat, forme, pour l’essentiel à partir des confiscations révolutionnaires, un fonds encyclopédique d’une richesse et d’une cohérence admirables.

  •  900 volumes de manuscrits, dont 650 médiévaux (59 de la période carolingienne).
  •  cent mille volumes imprimés avant le XIXe siècle - dont 300 incunables.

La collection de manuscrits constitue le trésor et l’originalité de la bibliothèque :

  •  lettres classiques et romans de chevalerie.
  •  manuscrits religieux : bibles illustrées, missels…
  •  manuscrits médicaux essentiels: Hippocrate et Galien, Avicenne, Albucasis (dont un exemplaire en langue gasconne) et encore Arnaud de Villeneuve, Guy de Chauliac…
  •  Manuscrits divers dans leur aspect comme dans la langue utilisée (latin, grec, arabe…).

Nouveau : Consultez notre base d'images numériques des enluminures de manuscrits (plus de 8000 images) sur le site web de la BIU : rubrique "les sources documentaires >par type de ressources > collections numérisées>enluminures des manuscrits de la BIU de Montpellier - BU médecine

L’intérêt et la diversité des imprimés anciens ne le cèdent en rien à ceux des manuscrits.On trouvera ici:

  •  les grands dictionnaires et encyclopédies dont celle de Diderot et d'Alembert,
  •  des grammaires dans plus de trente langues,
  •  des relations de voyage,
  •  la littérature antique et classique, la philosophie, etc.
  •  les sciences avec les œuvres de tous les grands savants de l’Antiquité et de l'Ancien Régime.

La médecine est cependant prépondérante avec une collection d'ouvrages anciens qui va de Vésale à Ambroise Paré et de Harvey à Laennec, en passant par les "montpelliérains" Astruc ou Barthez.
 La bibliothèque abrite aussi les thèses de médecine de Montpellier et Paris depuis le XVIIe siècle, des périodiques anciens, et les archives de l'Ecole depuis le Moyen Age : en particulier l’inscription autographe de François Rabelais.

Le Musée Atger

Avec ses mille dessins et quelque cinq mille estampes, le Musée Atger, niché au cœur des bâtiments historiques de la Faculté de médecine, est le plus ancien musée de Montpellier. Sa présence inattendue en ces lieux résulte de la générosité et du choix délibéré du collectionneur montpelliérain Xavier Atger (1758-1833), amateur éclairé et passionné d’œuvres d’art.

La vitalité intellectuelle de l’Ecole de médecine, où vient d’être constituée une bibliothèque exceptionnelle, explique ce choix : la Bibliothèque universitaire de médecine assume d’ailleurs depuis l’origine la gestion et la conservation du Musée. Mais Atger veut aussi, dans une vision humaniste de la médecine, permettre aux étudiants de s’ouvrir à l’art et en particulier d’étudier le dessin, technique essentielle dans leur formation et surtout moyen inégalé d’exercer leur esprit d’observation.

Atger s’attache donc à présenter un large panorama de thèmes et de techniques, faisant se côtoyer petits et grands maîtres des écoles française, italienne et flamande.
 L’école française est bien sûr la plus représentée, avec des artistes comme Fragonard, Philippe de Champaigne ou Hubert Robert, mais aussi les « méridionaux » Sébastien Bourdon, Charles Natoire ou Raymond Lafage. Les œuvres flamandes et nordiques sont tout aussi intéressantes, avec notamment un beau Rubens recto-verso, deux dessins de Van Dyck et une remarquable tête de vieillard de Jordaens.
 L’école italienne, avec 150 dessins, comprend d’aussi grands noms que les Carrache, le Guerchin ou Donatello, et le vénitien Giambattista Tiepolo, dont les 26 œuvres aident tout particulièrement à comprendre la passion d’Atger pour le dessin, cet art où il voyait « une chaleur, une énergie et une expression » incomparables.

 

Partager

Nous contacter

Service Commun de la Documentation
2 rue Ecole de Médecine,
34000 Montpellier
Tél: 04.34.43.35.80
Courriel

Photos


Musée Atger, Montpellier
Crédits photo : BIU de Montpellier